Prestation de services

La prime appliquée aux pièces d’or

Certes, les pièces d’or constituent un choix d’investissement plus que raisonnable, pour des raisons qui ne sont plus à démontrer ici. Toutefois, avant d’investir dans les pièces d’or, il faut savoir que le prix d’une pièce d’or ne correspond pas uniquement à son poids en or. En d’autres termes, même si le cours de l’or ne change pas, le prix d’une pièce d’or peut varier. Le prix réel d’une pièce d’or correspond ainsi à la somme de la valeur de son poids en or et de la prime correspondant à la pièce. La prime d’une pièce d’or, exprimée en pourcentage, est obtenue en ôtant la valeur en or de la pièce du prix de la pièce ; le tout divisé par sa valeur en or, et multiplié par 100. Néanmoins, la prime de la pièce dépend de plusieurs critères.

La prime d’une pièce dépend de certains critères liés à ses qualités et à la spéculation

Le premier critère est lié à la fabrication de la pièce d’or : plus la pièce est petite, plus elle est difficile à fabriquer, ce qui pourrait sérieusement augmenter sa prime. De même, le côté esthétique dans la gravure de la pièce joue un rôle prépondérant dans l’attribution de la prime de la pièce. De même, le nombre de tirages de la pièce conditionne la valeur de sa prime : certaines pièces sont frappées en plus petit nombre, ce qui augmente conséquemment leur rareté, et donc, leur prime. D’un autre côté, la qualité de conservation d’une pièce est très importante pour les collectionneurs, ainsi, une pièce, aussi rare soit-elle, verra sa prime dévaluée, sous de mauvaises conditions de conservation (rayures, usures, traces de chocs…). Par ailleurs, la prime des pièces dépend fortement de leur emplacement géographique ; de fait, une pièce Napoléon est moins connue aux Etats-Unis ou en Angleterre, et y aura une prime considérablement réduite. Le critère qui influe le plus sur la prime des pièces de monnaie est la spéculation : plus la demande concernant une pièce d’or augmente, plus la prime de celle-ci augmente, et inversement. Ainsi, l’on pourra constater des primes positives, nulles ou négatives.

Les pièces d’or entrant dans la catégorie de l’or d’investissement peuvent sortir de cette catégorie, si leur prime dépasse les 80%. Dans ces cas, ces pièces sont considérées comme des pièces de collection, ayant ainsi une prime de rareté forte ; leur acquisition donnera lieu à un paiement de la TVA correspondante.

Laisser un commentaire

Envoyer

Publicité
Publicité
Nuage de Tag