Prestation de services

Articles avec le tag ‘francs en or’

100 francs Or Bazor 1935 – 1936

Alors que la France subit encore les séquelles de la Première Guerre Mondiale entre 1929 et 1936, en pleine période de crise financière, elle décide d’émettre plus de 13 millions d’exemplaires de pièces de monnaie en or d’une valeur faciale de 100 francs portant le nom du graveur Lucien Georges Bazor. Ces pièces furent rapidement démonétisées dès 1936 puis refondues. Très peu d’exemplaires ont échappé à cette refonte. Voilà pourquoi, les 100  francs or Bazor sont des pièces d’or très rares en France. Leur cotation peut varier de 900 euros à 2000 euros selon leur état. La cotation des pièces les plus recherchées peut même atteindre jusqu’à 15 000 euros.

100 francs or Bazor 

L’avers de la pièce arbore la tête de la Liberté coiffée d’un bonnet phrygien ailé, orné d’une cocarde, accompagnée de la signature du graveur L. BAZOR au-dessous. L’inscription REPUBLIQUE FRANÇAISE borde le pourtour de la pièce. Le revers représente, quant à lui, un globe faisant surgir un épi, une branche d’olivier et une branche de chêne, surmontés de la valeur faciale, mise en exergue sur sa partie supérieure centrale. Le millésime de frappe y est inscrit sur la partie inférieure. L’inscription « LIBERTE – EGALITE –FRATERNITE » est mise en relief sur la tranche.

100 Francs or Génie

Pièces de 100 francs en or Génie de la République :

La toute première série des pièces d’or de 100 francs « Génie de la République » a été émise de 1878 à 1906 en 273 692 exemplaires.

Cette monnaie fut créée et ensuite introduite par deux lois successives, celle du 20 juin 1871 et la loi du 05 août 1874. Une seconde série fut ensuite émise entre 1907 et 1914 cette fois-ci en 164 673 exemplaires.

En dehors de leur millésime de frappe affiché sur leur revers, la seule différenciation permettant de faire réellement la distinction entre ces deux séries réside au niveau de l’inscription sur la tranche. La tranche de la première série de 100 francs or génie de la République comporte l’inscription « Dieu Protège la France ». Ce qui fut remplacée par l’inscription « liberté-égalité-fraternité » pour la seconde série, le tout en relief.

Pour le reste, les deux pièces présentent les mêmes caractéristiques. Elles sont toutes constituées de 900 pour-mille d’or massif, mesurent 35 mm de diamètre, pèsent 32,2581 grammes et portent sur leur avers la signature d’Augustin Dupré. Leur face affiche l’effigie du génie de la République debout à droite gravant une table vierge sur un cippe, accosté d’un faisceau vertical chapeauté par une main de justice (à gauche), et d’un coq à droite. Le revers met en exergue au centre la valeur faciale et le millésime de frappe de la pièce enfermés à l’intérieur d’une couronne de chêne clôturée, l’extérieur est entouré par l’inscription « liberté-égalité-fraternité ».

Publicité
Publicité
Nuage de Tag