Prestation de services

Articles avec le tag ‘monnaie collection’

La pièce romaine, le denier Calpurnia

L’investissement dans les pièces de monnaie anciennes est un bon moyen pour conserver son patrimoine financier. De nombreuses pièces anciennes circulent encore entre les mains des collectionneurs et investisseurs, parmi lesquelles la pièce romaine Calpurnia. Ces derniers ont été frappés sur différents millésimes, dont ceux édités en 67 avant J.-C., ou encore ceux frappés en 90 avant J.-C. Ce dernier est une pièce romaine en argent d’un poids tournant autour des 3,91 grammes (selon l’état de conservation de la pièce). Avec ses 17,50 millimètres de diamètre, la pièce titre à 950/1000.

Quelques types de deniers Calpurnia

Sur le denier Calpurnia frappé en 90 av. J.-C. seuls sont représentés  la tête laurée d’Apollon tournée vers la droite ainsi que trois points posés verticalement derrière la tête, la marque de contrôle. Sur le revers on peut lire la titulature : « L. PISO FRVGI » (Lucius Piso Frugi) ; au-dessus de laquelle figure un cavalier galopant à droite, tenant de sa main droite une palme. La pièce Calpurnia frappée en 67 avant J.-C. porte quasiment la même gravure que celle de 90, à l’exception du fait que la marque de contrôle derrière la tête d’Apollon est, pour celle de 67, une étoile à six branches.

Gela, Tétradrachme, Pozzi 438 en argent

Le Tétradrachme, Pozzi 438 en argent de la Cité de Gela : Une pièce sans pareille

Emis entre 466 et 413 avant J.C dans la cité de Gela, le Tétradrachme Pozzi 438 compte parmi les pièces de monnaies en argent les plus rares de la Grèce antique. Sa cotation s’élève actuellement        2 500 euros pour un tétradrachme soigneusement conservé à l’état SUP.

Le tétradrachme se caractérise par l’Effigie de Niké debout devant un quadrige au pas, couronnant les chevaux. Quant au revers du tétradrachme, il arbore le Protomé de taureau androcéphale personnifiant Gélas, le Dieu de la rivière. Le nom de la cité y est inscrit tout autour. En réalité, la dénomination de cette Cité – « Gela » -  tire même son origine de cette belle représentation de taureau à la tête humaine gravée sur l’avers du tétradrachme qui incarne le fleuve Gélas.

Pour rappel, un tétradrachme est une monnaie grecque en argent d’une valeur de quatre drachmes. A l’époque, il servait à la plupart des échanges internationaux. Le type et caractéristiques d’un tétradrachme varie relativement d’une Cité ou royaume à un autre.

Le Salut d’OR sous Henri VI

Les pièces de monnaie appelées « salut d’or » ont fait leur apparition sous Charles VI, Henri V et Henri VI. Ces différentes pièces doivent leur nom à la représentation de la salutation angélique représentée sur les pièces ; et valaient chacune 25 sous. Henri VI, l’un des rois émetteurs des saluts d’or, est un roi d’Angleterre, mais qui régna également sur une partie de la France de 1423 à 1453. Il frappa des monnaies en argent, en billon et également en or.

Salut d’or Henri VI, 2ème émission

L’avers du salut d’or Henri VI 2ème émission porte une gravure de l’archange Gabriel de bout devant la Vierge Marie. Il tend à cette dernière un parchemin portant l’inscription « AVE », la salutation angélique. Sur le premier plan de la pièce, on distingue les écus de France et de France-Angleterre. Au-dessus de cet ensemble est représenté le soleil rayonnant, remplaçant la main bénissant. Le tout entouré de l’inscription « HENRICVS DEI GRA FRACORV Z AGLIE REX ». Sur le revers de la pièce est gravée une croix latine plaine, accostée d’un lis et d’un léopard, au-dessous de laquelle figure une H onciale, le tout à l’intérieur d’un polylobe fleurdelisé ; qui est entouré à son tour de l’inscription : « HENRICVS DEI GRA FRANCORV E AGLIE REX », « Henri, par la grâce de Dieu roi de France et d’Angleterre ».

Publicité
Publicité
Nuage de Tag