Prestation de services

Articles avec le tag ‘numismatique’

100 Lirot Israël 1973 en or

Cette belle pièce en or de l’Etat d’Israël a été frappée et émise en 1973 pour commémorer le 25e anniversaire de l’indépendance du pays, obtenue en 1948. La pièce, frappée à seulement 28 000 exemplaires, contient de l’or pur à 900/1000, pèse 13,45 grammes, et possède 27 millimètres de diamètre.

Historique et caractéristiques

Dans le temps des Philistins et depuis la Bible, l’Etat d’Israël était connu sous le nom de Palestine. Donné par la SDN (Société des Nations) à la Grande-Bretagne après la Première Guerre Mondiale, cette Nation a été promise aux Arabes par Laurence d’Arabie, tandis que Lord Balfour la voyait comme étant le « foyer national juif ». L’obtention de l’indépendance du pays en 1948 est représentée sur l’avers de la pièce par des feuilles de papier contenant la déclaration de l’indépendance, avec des légendes hébraïques. Le revers de la pièce porte les armoiries d’Israël, qui représentent une menorah, le symbole juif choisi depuis plus de 3 000 ans ; surmontées de la valeur faciale de la pièce, en hébreux, « 100 Lirot » ; au-dessus d’autres légendes hébraïques et du millésime « 1973 ». Sur le pourtour de la pièce, on peut lire l’inscription : « ISRAEL’S 25TH ANNIVERSARY ».

10 Drachmes 1876 Grèce en or

La pièce grecque de 10 drachmes Georges Ier (1845 – 1913) fut frappée en 1876, lors du règne du roi Georges Ier (1863 – 1913) ; après l’entrée de la Grèce dans le système de l’Union Latine le 23 décembre 1865, et suite à la déclaration du 26 septembre 1868. Les pièces qui seront frappées par la suite, seront démonétisées par le décret du 3 octobre 1929. Ainsi, 19 000 exemplaires d’une pièce d’or d’une pureté de 900/1000 ont été fabriqués à Paris en 1976, ayant un poids de 3,23 grammes et 19 millimètres de diamètre.

Descriptif de la pièce

L’avers de la pièce porte la tête nue du roi Georges Ier, à droite, avec l’inscription : « BAPPE » sur la tranche du cou. Sur le pourtour de la pièce, on peut lire la légende : « GEORGIOS A BASILEUS TWN ELLHNWN » (Georges Roi des Hellènes). Sur le revers de la pièce, la valeur faciale « 10 DRACMAI » (10 DRACHMES) et le millésime « 1876 » sont inscrites sur trois lignes, entourées d’une couronne formée de deux branches de laurier. Sur le pourtour supérieur de cette face de la pièce, il est mentionné la titulature : « BASILEION THS ELLADOS » (Roi des Grecs).

10 francs 1989 Montesquieu en or blanc et jaune

Emise par la Monnaie de Paris en 1989 sous la Ve République, la pièce de 10 francs Montesquieu est une pièce bicolore (or blanc et or jaune), en commémoration du 300e anniversaire de la naissance du célèbre philosophe, moraliste et penseur du siècle des Lumières : Montesquieu (1689 – 1989). Frappée à Pessac, la 10 francs Montesquieu pèse 12 grammes, pour un diamètre de 23 millimètres. Sur sa tranche, on peut voir cinq séries de cannelures.

Descriptif de la pièce

L’avers de la pièce représente une effigie à droite de Montesquieu, habillé d’un drap. Les inscriptions qui illustrent le pourtour de la pièce sont les suivantes : « REPUBLIQUE FRANÇAISE », ainsi que le nom du philosophe : « Montesquieu ». Tandis que sur le revers de la pièce, la valeur faciale « 10 F » est gravée en gros caractères au milieu de la pièce, entourée de la devise de la République Française : « LIBERTE – EGALITE – FRATERNITE ». Au-dessous de la valeur faciale, le millésime « 1989 » est mentionné, entouré des différents.

Il s’agit d’une des pièces de collection très recherchées en matière de numismatique. La version BE (Brillant Universel), pour cette pièce est une pièce très rare.

Pavillon d’or Philippe VI de Valois

Le pavillon d’or Philippe VI de Valois, est l’une des meilleures représentations de l’art gothique sur les pièces de monnaie. La qualité graphique de cette pièce lui vaut une grande valeur en numismatique, d’autant plus que la pièce est très rare, vu qu’elle n’a fait l’objet que d’une seule émission ordonnée le 8 juin 1339. Ce thème du pavillon doit également sa réputation pour s’être adapté au sceau du roi Philippe VI de Valois (1328 – 1350).

Une pièce très belle et très rare

Sur l’avers de cette pièce exceptionnelle, on peut admirer une représentation du roi Philippe VI, assis sur une chaise curule, ornée de têtes de lion. Le roi y est représenté couronné, tenant avec la main gauche un sceptre fleurdelisé, sous un pavillon fleurdelisé et surmonté d’un lis. Sur cette face figure la titulature : « PHILIPPVS° DEI GRA° FRANCORVM° REX (Philippe par la grâce de Dieu, roi des Francs). Tandis que sur le revers, on peut lire l’inscription : « XP’C° VINCIT° XP’C° REGNAT° XP’C° IMPERAT » (Le Christ vainc, le Christ règne, le Christ commande). Au centre de la pièce, il est représenté une croix quadrilobée, feuillue et fleuronnée, à l’intérieur d’un quadrilobe tréflé cantonné de quatre couronnes.

10 francs 1988 Génie de la Bastille en or blanc et jaune

Créée en 1988, la pièce de monnaie 10 francs Génie de la Bastille était destinée à remplacer les pièces de 10 francs type Mathieu, qui étaient trop lourdes et faisaient l’objet de nombreuses contrefaçons ; ainsi que les pièces de 10 francs de Joaquin Jiménez, qui ressemblaient trop par le diamètre et la couleur aux pièces de ½ franc. Cette pièce de 10 francs Génie de la Bastille à tranche lisse, est composée d’or blanc et d’or jaune, pèse 12 grammes, et mesure 23 millimètres de diamètre.

Brève description de la pièce

Sur l’avers de la pièce, on peut voir une représentation du Génie de la Liberté, la structure qui couronne la colonne de Juillet, sur la place de la Bastille. Sont également gravées sur cette face, les initiales « RF » de la République Française. Sur le revers de la pièce, la valeur faciale « 10 F » est marquée en gros, ainsi que le millésime. Sur le pourtour de la pièce, la devise de la France est inscrite : « LIBERTE – EGALITE – FRATERNITE ». L’on doit la gravure de la pièce à l’atelier de gravure dirigé par Rousseau.

Le prix de cette belle pièce de monnaie tourne actuellement autour des 600 euros.

50 euros or Nana 2011 Monnaie de Paris

La pièce de monnaie 50 euros en or Nana 2011 s’intègre dans la série des grands personnages de la littérature française, mettant à l’honneur les personnages célèbres issus de la littérature française, à travers le roman, le théâtre, la philosophie, le conte, etc. Le début de cette série fut marqué par Cosette l’enfant martyr, Meursault l’antihéros de Camus, et Nana, l’héroïne du roman d’Emile Zola, intitulé « Nana », paru en 1880. La pièce de 50 euros Nana est la deuxième émission de la série, débutée en 2011.

Une pièce rendant hommage au patrimoine littéraire français

Sur le côté face de la pièce, on trouve une représentation de Nana dans une robe aguicheuse, au premier plan ; tandis que, en arrière-plan, on voit un groupe d’hommes en chapeau haut-de-forme regardant une course de chevaux ; au-dessous duquel est inscrit le nom de l’héroïne dans une écriture stylisée. Sur le côté pile de la pièce, on peut voir un portrait d’Emile Zola, ainsi qu’un extrait de l’œuvre, une citation mettant en œuvre Nana. A gauche de la pièce est inscrite la valeur faciale 50 EURO, et en bas de celle-ci le nom de l’auteur Emile Zola. Le millésime 2011 est également inscrit tout en bas de la pièce.

Publicité
Publicité
Nuage de Tag